Gyaru : Explorer le style audacieux et avant-gardiste de la culture jeune japonaise

Au Japon, la mode va à une vitesse telle, qu’en cerner les différentes facettes est parfois difficile. Parmi les divers styles japonais, il y a le style Gyaru tirant son nom du mot anglais « gal » qui signifie fille, gonzesse ou encore nana. Inspiré de la culture occidentale, il a la particularité d’être glamour grâce aux divers artifices. Zoom sur ce qu’il faut savoir sur le style Gyaru.

Le style Gyaru

Le style Gyaru se caractérise typiquement par une peau bronzée, puisque dans certains sous-styles du genre, il est considéré comme un incontournable. Dans l’apparence d’une jeune fille, le maquillage dramatique est plus ou moins indispensable. Il est constitué de faux cils, d’un eye-liner noir, mais aussi d’un fard à paupières blanc. Généralement, une touche de cette couleur est appliquée sur les coins extérieurs près de la ligne inférieurs des cils des yeux ou les coins intérieurs des yeux. Le but est de les contourner ou de les faire paraître plus importants, afin d’allonger visuellement le regard.

Dernièrement, avec l’éminente notoriété de la Corée du Sud se propageant à travers la culture populaire et principalement les séries télévisées, les jeunes filles japonaises aiment utiliser certaines méthodes de maquillage sud-coréennes. Par exemple, il est possible de créer ou d’augmenter une allure plus importante du sous-œil avec du maquillage ou encore de façonner le pli de l’œil, afin de jouer avec la poche. En coréen, cette méthode est appelée « aegyo sal ».

Quant à la coiffure Gyaru, elle dépend du sous-style, ainsi que de la sous-culture appliquée et suivie. Plusieurs facteurs sont impactés :

  • Le style différé
  • La couleur
  • La texture capillaire

Généralement, ce sont des cheveux très teints ou décolorés qui sont observés. Il est également possible de voir des nuances qui vont du brun foncé aux nuances de brun plus clair, voire blond. Les cheveux sont notamment lissés à l’aide d’un fer à lisser ou bouclés avec un fer à friser.

Côté vêtements, le style Gyaru va définir la garde-robe. Le choix concernant la marque peut révéler le sous-genre auquel une personne participe ou dont elle est issue. Les Gyaru apprécient les marques de mode rapide occidentale avec un aspect général Gyaru ou les grandes marques de mode de rue japonaise. Ceci dit, la majorité des vêtements observés dans les rues de Tokyo viennent de Shibuya 109. Afin d’embellir leur apparat, des influenceuses se rendent dans des boutiques de luxe.

Au fil des années, les ongles également ont une grande importance. Appelée « nail art », au Japon, cette pratique est considérée comme une manière d’exprimer un style personnel. Il est possible de dessiner diverses choses sur les ongles, notamment des motifs floraux. D’ailleurs, outre le vernis, les Gyaru utilisent également de vraies fleurs séchées, les associent à des perles et de petites pierres, afin de les compléter de manière chic. Cependant, il ne faut pas confondre le « nail art » avec le « nuance nails ». En effet, ce dernier est une véritable nuance de couleurs et de motifs. Le concept est de réaliser un design différent pour chaque ongle.

Que représente une Gyaru girl ?

Littéralement, une Gyaru girl signifie « fille girl ». « Yaru » est un terme associé aux filles, de ce fait, les Japonais se sont habitués à dire Gyaru girl, malgré qu’il y ait une redondance. Le phénomène Gyaru est une forme de mouvement culturel définissant les filles ayant un style tape à l’œil. « Gal » est une autre définition du terme « fille », ce mot était employé, afin de décrire une fille branchée et cool. Une fille Gyaru est donc une personne portant des vêtements voyants et ayant une personnalité extravertie. Généralement, les Gyaru girl sont blondes ressemblant au stéréotype d’une Américaine blonde un peu fofolle.

Une Gyaru n’en est pas une si elle n’a pas le maquillage et la coiffure appropriée à ce style. En effet, les Gyaru girl veulent se démarquer des Futsus, en d’autres termes des filles considérées comme banales au Japon, avec une peau claire et des cheveux noirs, etc. D’ailleurs, c’est la raison pour laquelle elles se teignent les cheveux en blond, châtain, « Auburn », blond rosé, châtain clair, etc. Généralement, une Gyaru girl a les cheveux longs et bouclés. Pour ce faire, elle n’hésite pas à se faire poser des rajouts ou mettre des perruques. Souvent ses cheveux sont très abîmés, car presque tous les jours elle boucle ses cheveux avec un fer à boucler.

Une Gyaru girl a également de longs ongles soignés avec des paillettes ou des diamants. Quant au maquillage, il est particulièrement accentué au niveau des yeux pour produire un effet agrandissant. La trousse de maquillage d’une Gyaru girl est souvent constituée :

  • D’un crayon noir
  • D’un eye-liner
  • D’un mascara
  • D’une courbe cil
  • De lentilles
  • De faux-cils
  • D’un fard à joues
  • D’un fond de teint
  • D’un gloss ou rouge à lèvres


 Côté mode, les Gyaru girl sont particulièrement soignées et très féminines. En moyenne, elles sont âgées de 15 à 25 ans. Elles aiment se faire remarquer aussi bien par leur look que par leur attitude.

Comment intégrer le style Gyaru ?

Au fil des années, la culture et le style Gyaru ont évolué. En effet, depuis l’invention du terme « Gyaru girl » dans les années 90, ce style nippon a connu plusieurs changements en matière de mode, de caractéristiques physiques et de tendances. Il n’existe pas de véritable histoire sur la manière dont cela a débuté. Les adultes ont simplement observé que plusieurs lycéennes se ressemblaient et s’habillaient de la même manière. Et depuis, plusieurs versions de cette mode sont nées comme le look japonais Kogyaru.

Afin de comprendre les Gyaru girl du Japon, le secret est avant tout de connaître les nombreuses catégories complexes en découlant.

Gyaru-kei

Gyaru-kei est la principale sous-culture, autrement dit, le style Gyaru par défaut. Il est associé aux filles Gyaru se lançant dans ce style et considérées comme le plus généraliste. Ceci dit, les divers styles Gyaru ne sont pas tous extravertis. En effet, il y a entre autres :

  • Le romantic gal
  • Le Rocker
  • Le style Amekaji
  • Le Bohemian

Ces styles ressemblent énormément à ceux qu’adoptent au quotidien les filles des États-Unis.

Gyaru hime

Le Gyaru hime est la deuxième sous-culture du style Gyaru. Pour ce style singulier, les filles aiment s’habiller comme des princesses. Cela ne veut pas dire essentiellement porter une robe longue quotidiennement, cependant les Gyaru girl sont obsédées par l’idée de porter des robes aux couleurs pastel avec des bijoux et des talons.

Style Kogyaru

Le style Kogyaru désigne les lycéennes portant constamment un uniforme japonais, qu’elles personnalisent, afin de refléter leur propre définition de la mode. Ce style représente extrêmement le style occidental. Pour ces filles, il est courant d’avoir la peau bronzée artificiellement et les cheveux blonds.

Style Ganguro

Dans les années 90, ce style vestimentaire était très populaire. Généralement, les filles voulant sublimer le style Ganguro avaient un bronzage extrêmement profond paraissant totalement artificiel. Avoir une peau de couleur foncée était inspirée de la culture occidentale.

Gyaru Makeup

Au fil des ans, il est intéressant de voir comment le Gyaru style a évolué au Japon. Durant des décennies, il présentait un maquillage et une coiffure très intenses, principalement les styles comme le banba, le yamanba et le manba. Les filles exagéraient de manière volontaire sur les faux-cils, le mascara, le blush, le fond de teint, les paillettes, la crème autobronzante, le eye-liner, le gloss, le fard à paupières et le rouge à lèvres.

Afin de bénéficier d’une peau paraissant pure et lisse, le secret des membres de la société japonaise est d’avoir une peau saine. Plusieurs produits de soins de la peau sont de ce fait utilisés pour garder la peau dans les meilleures conditions. Pour ce faire, il faut avoir une routine de soins parfaitement établie avec des produits convenant à son type de peau.

La crème solaire est également un secret japonais associé à la beauté de la peau. Comme les Sud-Coréens, les Japonais apprécient particulièrement les crèmes solaires. Bien que cette obsession soit plus profonde en Corée, en fait, les marques les plus populaires mondialement proviennent du Japon. Il y a par exemple la marque Biore, qui est très sollicitée à travers le monde pour ses produits solaires de premier ordre.

Dans la ligne de maquillage naturel, les Japonais sont aussi fans du maquillage minimaliste. Ce type de produit de maquillage donne une couverture transparente pour les joues et les lèvres en donnant un éclat sain et naturel. Au Japon, plusieurs marques commercialisent de magnifiques teintes, puisque la majorité des marques japonaises locales sont d’accord avec la règle du maquillage léger. Les Japonais ne sont pas particulièrement séduits par les rouges à lèvres mates, de couleurs opaques et qui sèchent les lèvres.

Le style Gyaru et sa liaison avec la mode nippone

Pendant la période estivale, les tenues sont particulièrement légères par rapport à celles de septembre à janvier. En d’autres termes, à partir des mois de mars, avril et mai, jusqu’à juin, juillet et août les styles nippons sont aérés et légers. Pendant cette période, les vêtements amples et les longs ourlets sont très populaires. Dans leur dressing ou garde-robe, les femmes japonaises ont toutes une grande jupe longue.

Au Japon, les vêtements amples, comme le kimono femme, ont constamment été à la mode. Évidemment, les filles Gyaru sont censées ajouter leur touche personnelle, peu importe le type de prêt-à-porter ou la saison. Certaines sous-cultures Gyaru ont un look japonais avant-gardiste, ainsi que des looks Kawaii qui peuvent être présent dans les maid café mais très peu présent dans le monde de la J-pop. Grâce aux diverses modes, les Japonaises peuvent porter un long cardigan et personnaliser son style sous diverses formes, afin de l’adapter à leur propre définition du style. Évidemment, en fonction de la période de l’année, ces tendances sont amenées à changer.

Découvrez également le pantalon streetwear.

Quand est apparu le mode Gyaru ?

C’est à la fin des années 70 que la majorité des styles Gyaru ont fait leur apparition. La tendance est considérée comme rebelle ou non-conformiste aux normes japonaises. À l’époque, les jeunes filles de style Gyaru s’opposaient aux standards de la société nipponne qui souhaitaient que les femmes conviennent aux règles de beauté asiatique des cheveux noirs ou de la peau pâle. Souvent, elles se devaient d’être des femmes au foyer.

Dans les années 90 et au début des années 2000, la popularité du style Gyaru s’est développée. Ce phénomène de mode se mesurait notamment dans les grandes villes, notamment dans les quartiers de Tokyo. Généralement, cela se caractérise visuellement par des cheveux très teints ou décolorés, un maquillage spectaculaire et des ongles extrêmement décorés. Le maquillage se compose de faux-cils, d’un eye-liner foncé, d’un contour du visage avec effet amincissant, ainsi que d’une peau bronzée. Maintenant c’est plutôt le style lolita qui prend de l’ampleur au Japon.

Le style Gyaru dans les animes et dans les mangas

Le style Gyaru a influencé le monde du Japon en général, ainsi que la mode femme. Voilà pourquoi, il existe des mangas et des dessins animés japonais qui mettent en scène des personnages liés à la culture Gyaru : le gyaru anime et gyaru manga. Parmi les mangas les plus populaires mettant en scène une héroïne Gyaru, il y a Gal Gohan. Ce personnage est couramment vu en costume Cosplay à la Japan Expo Sud ou au Comiket.

Également appelé Gyaru Cooking, le manga Gal Gohan met en scène une héroïne décrite comme étant une Gyaru. En effet, ce Gyaru manga dépeint l’héroïne telle la « fille la plus Gyaru de l’école », ce qui est très évident dans les illustrations employées. Dans ce manga style, la fille est extrêmement bronzée comme le sont les Gyaru girls.

Le manga donne une idée de la façon dont les Gyaru girl agissent, mais aussi des indications sur la façon dont elles sont vues dans la société nippone. Autrement dit, ce manga est un excellent moyen de découvrir les Gyaru pour tous les adeptes du manga mania, ainsi que de la culture Otaku.

Les ongles Gyaru

Au fil des années, les ongles sont un aspect qui est resté fort du style Gyaru. D’une certaine façon, socialement, il est toujours acceptable de porter des ongles longs et colorés. Pour les filles japonaises, le nail art est une manière d’exprimer leur style personnel.

Les Gyaru girl apprécient de manière définitive les ongles à motifs floraux. Une forme de nail art à la fois jolie et intéressante, puisqu’elle utilise de vraies fleurs ayant séchées et associées à de petites perles et pierres.

Au Japon, le nuance nails est un autre style de nail art très tendance. Comme son nom l’indique, le design est une nuance signifiant qu’il n’y a pas de design uniforme. En effet, chaque ongle dispose d’un design unique et différent, similaire au thème général. La créativité des Japonais permet de concevoir une infinie possibilité de nuance nails.

Où sont les Gyaru aujourd’hui ?

Aujourd’hui, en se baladant dans les rues de Kyoto ou Tokyo, il est très difficile de trouver une personne qui porte le Gyaru makeup. En effet, le maquillage de base d’aujourd’hui vise à imiter la peau naturelle.

Une large gamme de coiffures existe dans tout le Japon. Le blond habituel des Gyaru girl n’existe plus désormais, tout comme le makeup gyaru japonais excentrique. Depuis, il a été remplacé par des couleurs plus flatteuses telles que le brun clair ou le blond cendré. Bien que certaines femmes japonaises portent encore des cheveux blonds, aujourd’hui elles le font plus avec goût.

Le mouvement Gyaru connaît diverses branches et divers styles. Certaines Gyaru s’inspirent encore des célébrités japonaises ayant adoptées le Gyaru style. Si au début, ce mouvement n’a été suivi que par les femmes, de nos jours, les hommes également s’y sont mis et sont appelés les Gyaru O. Les influences du Gyaru sont toujours initiées par certains détails américains, mais également par des tendances propres au Japon.

Gyaru pose

Dans l’univers K-Pop, une nouvelle pose nommée « Gyaru peace » est devenue une tendance au sein des idoles de la quatrième génération. Mais que signifie-t-elle ?

Chez les jeunes idoles de la K-Pop comme Billie Tsuki, Sullyoon, Aespa Giselle ou encore IVE Rei, cette pose est une tendance. Elle est assez simple. En effet, il suffit de montrer une pose en « V » à l’envers.

En associant les termes « Gyaru » et « Signe de paix », l’expression « Gyaru Peace » voit le jour. Il ne dispose pas véritablement de symbolisme profond, mais est devenu populaire grâce aux célébrités japonaises. Parmi ces dernières, la star de K-Pop d’origine japonaise Rei, membre d’IVE, figure parmi les premières idoles à avoir intégré cette pose au sein de la scène K-Pop. Elle fait toujours cette pose sur Instagram que ce soit lors d’une photo avec son groupe ou un selfie.

Certains fans, tels que DIVE d’IVE, nomment parfois cette pose « Rei Peace ». Pour répondre à cela, la jeune star a même donné un conseil sur la manière de le faire, consistant à plier légèrement la main et à lever bras jusqu’au coude.

Après elle, d’autres stars japonaises de Rei Aespa Giselle, Kep1er Hikaru, Billie Tsuki, etc., ont également été aperçues en train de faire le « Gyaru Peace » à travers leurs selfies postés sur Instagram.

Non seulement les stars japonaises, mais également les célébrités de la K-Pop telles que STAYC, Weekeekly et NMIXX Sullyoon font déjà la pose. De plus, bien que la Gyaru pose soit courante chez les filles, les célébrités masculines comme ENHYPEN Sunoo, BAE173 Hangyul et CRAVITY Minhee suivent également la tendance suite à la demande de leurs fans.

4.5/5 - (20 votes)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Panier
error: Le contenu est protégé !!
Retour en haut