Fleur de Sakura : Tout savoir sur cette fleur japonaise !

Les cerisiers du Japon sont des prunus ou cerisiers à fleurs. Les cerisiers à fleurs sont visibles dans le monde entier, et sont particulièrement connus dans les régions au climat tempéré de l’hémisphère sud, principalement au Japon, en Corée, en Chine, en Afghanistan, au Pakistan, en Inde, au Népal et dans de nombreuses régions du nord de l’Europe. Le Japon est particulièrement connu pour ses cerisiers à cause du grand nombre de variétés différentes présentes et des célébrations ayant lieu dans tout le pays pendant la saison de floraison.

Quelle est l’origine de la fleur de cerisier japonaise ?

En japonais, les fleurs de cerisier sont appelées « Sakura » et il faut dire que chez les Japonais, elles suscitent une véritable fascination. Les Sakura sont les cerisiers décoratifs du Japon, mais aussi leurs fleurs. La cerise vient d’une autre espèce de Prunus.

C’est de Chine que sont originaires les premiers Sakura et ont été vus pour la première fois au pied de l’Himalaya. C’est seulement après un millier d’années, durant la dynastie Tang, que les fleurs de cerisier ont été exportées au Japon, ainsi qu’en Corée du Sud. Ces arbres sont énormément associés au Japon, en raison de l’importante présence culturelle des Sakura dans la culture japonaise. Ceci dit, souvent leurs origines sont controversées.

Pourquoi cette fleur japonaise a autant de renommée ?

Ces petites fleurs japonaises recouvrant la ville de leur magnifique couleur rose sont bien plus que de simples fleurs. En effet, elles sont un symbole national associé à la culture nippone. Les Sakura ne produisent pas de fruits, mais plutôt de belles fleurs. Les fleurs de cerisier fleurissent seulement une fois par an, au printemps, et quand elles sont en pleine floraison, elles ne restent qu’environ 10 jours.

Bien que les fleurs de cerisier soient visibles dans plusieurs autres pays, les Sakura sont une image emblématique dans le Pays du Soleil-Levant. Le type le plus observé au Japon est le somei yoshino et il attire de nombreuses personnes d’autres pays venant profiter de magnifiques scènes durant la saison des Sakura.

Les Japonais célèbrent et aiment la fleur, qu’une coutume entière nommée « Hanami » s’est développée seulement pour apprécier la fleur. Les Sakura fleurissent généralement de fin mars à début mai. Les artistes ont participé à populariser les fleurs de cerisier au fil des ans en intégrant des motifs de sakura au sein de la mode et même au sein du mobilier. Les arbres sont plantés dans des lieux fréquentés par les touristes. Des lieux tels que le mont Yoshino, le lac Kawaguchiko et le Jardin botanique figurent parmi les meilleurs endroits pour admirer une imprenable vue de cette fleur emblématique.

La signification des fleurs de cerisier au Japon

L’esthétique des fleurs de cerisier est l’une des représentations les plus caractéristiques de la culture japonaise. Il est visible partout, sur les paysages féériques des estampes gravées ou ukiyo-e, sur les paravents traditionnels aux motifs délicats ou byobu, mais aussi sur les articles quotidiens comme les boîtes à bento et leurs apparitions courantes au sein de l’art moderne, les anime et les mangas.

Les Sakura ont inspiré de nombreux poèmes dédiés à la beauté qu’elles offrent au paysage et suscitent l’admiration des personnes les appréciant chaque printemps. Si les fleurs de cerisier sont aussi populaires, c’est en raison de leur symbolisme. Il est dit qu’elles ressemblent à des nuages, puisqu’elles fleurissent toutes en même temps et sont suspendues sur les arbres. Et comme les nuages, elles disparaissent. Par conséquent, elles symbolisent l’éphémère, ainsi que la nature passagère de la vie. Cela reflète un concept bouddhiste, depuis longtemps ancré dans la culture japonaise, nommé « mono no aware » signifiant l’empathie envers les choses reconnaissant à la fois la moralité et la beauté inhérentes à la vie.

En fonction des régions, les fleurs de cerisier s’épanouissent à des moments différents, mais généralement, elles sont associées à la fin du mois de mars et au début du mois d’avril. Bien que ce soit la fin de l’année scolaire, c’est également un nouveau départ, puisque c’est la période où les étudiants obtiennent leur diplôme et commencent à travailler. Cette période de l’année est estimée comme la fin d’un chapitre de vie et le commencement du suivant. Le mot « natsukashi » exprime en japonais une sorte de nostalgie teintée de tristesse et de bonheur à la fois. En raison de leur période de floraison, les sakura incarnent aussi ce sentiment de nostalgie pour plusieurs Japonais.

Quelle est la saison des cerisiers en fleur au Japon ?

Généralement, il est dit que la saison des Sakura au Japon s’étend de fin mars à avril, mais en raison de l’étendue géographique du pays, la période de floraison s’étend sur 4 mois environ. Dans les îles subtropicales d’Okinawa du sud, les sakura commencent à fleurir à la mi-janvier, la meilleure période pour les admirer étant vers début février. Ensuite, ce sont les villes du sud du pays, comme Kumamoto, Kagoshima et Fukuoka sur l’île de Kyushu qui voient leurs fleurs de cerisier fleurir durant la dernière semaine de mars, avec un pic de floraison en début du mois d’avril.

Ensuite, la floraison a lieu dans le nord jusqu’au Kansai où les fleurs s’épanouissent tandis qu’arrive le mois d’avril. À Yokohama et Tokyo, la floraison commence dans les derniers jours de mars, avec une pleine floraison pendant la première semaine du mois d’avril. Dans les villes du nord du Tohoku, les Sakura fleurissent à partir d’avril. À Hirosaki, les fleurs de cerisier atteignent leur pic de floraison durant la dernière semaine du mois. Évidemment, c’est l’île nord de Hokkaido qui vient en dernier. Généralement, la floraison comment pendant la semaine de mai à Sapporo et Hakodate, avec quelques jours plus tard un pic de floraison.

Hanami : Le festival des cerisiers au Japon

Pour accueillir le printemps, des Hanami sont organisés dans tout le Japon. Généralement, il s’agit de rassemblements informels en famille et entre amis. Cependant, les entreprises organisent également leurs propres fêtes, dans les parcs près de leurs bureaux. En général, un Hanami implique de choisir un lieu avec une importante concentration de fleurs de cerisier afin d’y pique-niquer. Le parc de Yoyogi à Tokyo est un endroit très réputé pour les Hanami. Généralement, des bâches en plastique bleu font office de tapis. Les personnes retirent leurs chaussures, s’assoient et se mettent à l’aise afin de passer de bons moments sous les cerisiers. Chacun apporte des boissons et de la nourriture qu’ils se partagent.

Les bento sur le thème des Sakura ont un grand succès, avec des décorations roses et des aliments en forme de fleur. Il est aussi très courant de manger un gâteau de riz enveloppé dans une feuille de cerisier, appelé sakura mochi.

Plusieurs villes organisent également des festivals des fleurs de cerisier. Le soir, les illuminations créent une ambiance féérique avec les fleurs qui brillent dans la pénombre. Traditionnellement, des sakura sont plantés dans les parcs des châteaux où les visiteurs affluent pour prendre des photos avec les fleurs et châteaux blancs sur un fond de ciel bleu. Le festival de Sakura à Aomori est particulièrement connu et attire plus de deux millions de visiteurs. Hirosaki est connu comme l’un des meilleurs endroits du Japon pour contempler les fleurs de cerisier, mais aussi l’un des plus beaux sites du Japon. Le canal de Nakameguro à Tokyo devient un endroit enchanté avec les reflets des fleurs, ainsi que des lanternes scintillants dans une atmosphère magique.

Quelles sont les différentes espèces de cerisier japonais ?

Dans la famille des rosacées, il existe environ 600 variétés de fleurs de cerisier, dont voici les plus connues au Japon :

  • Somei yoshino

C’est l’une des fleurs de Sakura les plus courantes et la plus cultivée. Elle est présente dans tout le Japon, dont la première floraison a lieu en fin mars à Shikoku et Kyushu, en fin avril à Tokyo et tard en mai dans les régions du nord tel qu’Aomori. Le Somei yoshino est une variété de fleurs unique, car chaque fleur ne comporte que 5 pétales. Elle est de couleur rose pâle, presque blanche. Les fleurs se regroupent en grappes s’ouvrant avant les feuilles de l’arbre.

  • Yamazakura

Les Yamazakura viennent immédiatement à l’esprit lorsqu’on pense aux fleurs de sakura sauvages. En effet, cette fleur de cerisier occupe la première place des fleurs de sakura sauvages les plus connues. Également connus sous le nom de sakura, ces fleurs de cerisier apparaissent aussi en pétales rose clair de 5. L’une des spécificités du Yamazakura c’est que, dans la région de Kanto, ses fleurs s’ouvrent souvent en même temps que les feuilles, entre mars et avril.

  • Shidarezakura

Les fleurs de cerisiers pleureurs japonais ou Shidarezakura sont magnifiques particulièrement la nuit. Ces fleurs sur des branches tombantes sont la fleur officielle de la préfecture de Kyoto. Ces fleurs de cerisier fleurissent assez tôt dans la saison, à peu près une semaine avant le Somei Yoshino. Le Miharu Takizakura est le shidaresakura le plus célèbre à Fukushima. Cette fleur de cerisier japonaise poussant depuis plus de 1000 ans figure parmi les cinq grands cerisiers du Japon.

  • Edohigan

Arriver au Japon avant le début officiel de la saison de floraison des Sakura, il est possible de voir la floraison des fleurs de sakura d’Edohigan. Les Edohigan figurent parmi les premiers Sakura à fleurir. Son nom provient de la coïncidence de sa floraison avec l’équinoxe de printemps du Japon occidental nommé Higan. Les pétales de cette petite fleur son rose pâle et un calice gonflé et rond les distinguent.

Le plus ancien arbre connu du Japon, le Yamataka Jindai Sakura est un Edohigan de 2000 ans. Il fleurit entre le début et la mi-avril.

  • Kanzan

À la fin de la période de floraison des Sakura au Pays du Soleil-Levant, il est possible de voir le Kanzan en fleurs. Les fleurs de Kanzan figurent dans la classification des Yaezakura ou Sakura double fleur, comprenant toute fleur de sakura avec plus de 5 pétales par fleur. Les Kanzan sont notamment spectaculaires avec jusqu’à 50 pétales par fleur. Ces robustes fleurs, qui fleurissent tardivement, sont faciles à reconnaître grâce à leur couleur rose foncé et leurs volumineuses grappes.

  • Ichiyou

Ichiyou signifie une feuille. Quand cette fleur ayant 20 – 40 pétales est totalement ouverte, un seul pistil dépasse du centre, d’où son appellation. Une abondance de pétales blanc intérieur, enfermé dans une couche extérieure de couleur rose pâle, confère à cette fleur de sakura une couleur subtile. Les fleurs de sakura sont entourées de feuilles vert vif.

  • Kanhizakura

Ce type de fleur de Sakura fleurit à Okinawa. Les cerisiers japonais ne fleurissent pas seulement au Japon continental. Au sud, la chaude île d’Okinawa dispose de son propre sakura. Bien que le kanhizakura ne ressemble pas à la fleur typique du sakura, il est célébré dans les îles Ryukyu, mais également à Taïwan, en Chine et au Vietnam. Cette fleur fuchsia est aussi appelée cerise de Taïwan, cerise de Formose ou cerise campanule.

  • Kikuzakura

Les Kikurakuza sont similaires à de pompons. Le nom de cette fleur signifie littéralement fleur de cerisier chrysanthème à cause de sa ressemblance avec la fleur Kiku du Japon. Le Kikuzakura se reconnaît facilement grâce à son aspect de pompon cerné de grandes feuilles. Cette fleur de cerisier a 80 – 130 pétales rose tendre.

  • Ukon

Généralement, les fleurs de cerisier japonais sont de couleur rose. Cependant, le sakura Ukon est de couleur jaune vif. Alors que la couleur de la fleur de cerisier se trouve souvent dans la gamme des roses et des blancs, le Ukon et ses fleurs jaunes sont une exception. En japonais, Ukon signifie curcuma, l’épice donnant au curry indien sa couleur jaune. À cause d’une grande ressemblance, ces fleurs de couleur jaune sont aussi connues sous la même appellation. Il s’agit d’une autre variété de Yaezakura, dont les pétales sont souvent au nombre de 15 et 20 par fleur.

  • Fugenzou

Les fleurs de cerisiers Fugenzou signifient en japonais : éléphant de Samantabhadra. C’est une référence au bodhisattva généralement illustré monté sur un éléphant dans les œuvres d’art bouddhistes. Cette fleur de cerisier japonais se distingue des autres par son nombre de pétales et ses feuilles déchiquetées. Sa couleur est notamment rose, avec une nuance de rouge.

Où trouver les plus beaux endroits pour contempler la floraison des cerisiers japonais ?

Au Japon, la variété de cerisier la plus commune est le Somei Yoshino, une variété hybride provenant de deux autres espèces. Elle est populaire grâce à ses pétales presque totalement blancs, teintés de rose pâle. Souvent, ces fleurs de cerisiers sont plantées le long des douves de châteaux ou des rivières, forment un tunnel de nuances chatoyantes et pâles se reflétant sur l’eau. Elles sont également présentes dans les écoles et les parcs.

Le Kawazu-zakura est aussi une autre belle variété de sakura située couramment dans la région de Kawazu se trouvant dans la partie sud de la péninsule d’Izu. Ses fleurs disposent d’une nuance de rose plus prononcée que le Somei Yoshino. Sa floraison est environ un mois plus tôt, souvent entre fin février et début mars. Le festival des Kawazu-zakura est un spectaculaire événement attirant chaque année environ un million de personnes.

Le shikizakura, signifiant littéralement sakura des quatre-saisons fleurit deux fois dans l’année. En automne, il est très connu dans la préfecture d’Aichi où il est possible de contempler de manière simultanée le contraste entre les délicates fleurs roses et les feuilles rouges éclatantes.

4.9/5 - (21 votes)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Panier
error: Le contenu est protégé !!
Retour en haut