Comment manger au Japon de façon respectueuse ?

Pour vous, étranger, qui va séjourner au Japon, ce pays très fier de ses coutumes et réputé pour sa politesse rigoureuse, et qui serez invité à un repas traditionnel, lisez bien cet article jusqu’à la fin et imprégnez-vous des règles basiques de savoir-vivre japonais afin de ne pas passer pour un rustre.

La table et les couverts dans la culture japonaise

La table est basse, entourée de coussins et de chaises de sol (« zabuton » ou « zaisu »). Les mets sont servis sur des plateaux disposés au milieu de la table. La vaisselle est sobre et élégante. Elle se compose de bols, d’assiettes (rondes, rectangulaires, carrées) et de plats fabriqués dans diverses matières comme le bois, la porcelaine, la céramique… Dans la culture japonaise, le visuel est aussi important que le goût. À la fin du repas, les invités, en signe de politesse, remettent la vaisselle exactement comme elle était au départ.

Le repas proprement dit en version japonaise

Le repas traditionnel est composé d’une soupe et de trois plats (« Ichiju sansai »), donc d’un bol de riz avec soupe miso et de 3 accompagnements. Ces derniers peuvent être du poisson, de la viande, des œufs, du tofu, des champignons, de légumes de saison diverses… On y retrouve les 5 saveurs principales : le salé, le sucré, l’acide, l’amer et l’umami, ainsi que les variétés dans les couleurs des aliments et les modes de cuisson. Certain Japonais mange leur plat avec un kimono pour les femmes lors des grandes occasions.
Tous les plats sont servis en même temps et on attaque en premier les plus fins pour finir avec les plus relevés. Chacun se sert dans le plat, mais attention avec le côté opposé de ses baguettes pour question d’hygiène. Le riz blanc se mange nature, on n’y ajoute pas de sauce. Les nouilles et les soupes, contre toute attente, doivent être aspirées bruyamment, en marque d’appréciation des plats.

Les règles de politesse au Japon

Avant de commencer à manger, il faut toujours remercier les hôtes en disant « Itadakimasu » et joindre les deux mains également si vous le souhaitez. Avant de trinquer, on dit « kanpai » ; attention à ne pas dire « tchin tchin » qui signifie parties génitales en japonais ! « Oishi » signifie délicieux et marque votre appréciation. À la fin du repas et en guise de remerciement, vous pouvez dire « gochisosana deshita ». La propreté est de rigueur au cours du repas : les mains avant de vous servir, la bouche afin de ne pas salir le verre. Les baguettes ne doivent pas être enfoncées dans la nourriture et on ne les pointe pas sur les autres convives. Vous pouvez utiliser les couverts habituels si des mets occidentaux vous sont servis. On doit manger chaud pour respect au cuisinier et vous devez finir tout ce qui est dans votre assiette. Se moucher, roter, parler de sujets pouvant couper l’appétit, poser ses coudes sur la table sont bannis, je vous conseille de prêter attention au superstition japonaise. Vous devez attendre que l’on vous propose à boire, et servir les autres invités par la suite, et que tout le monde soit servi avant de commencer à boire.

4.3/5 - (10 votes)
Panier
error: Le contenu est protégé !!
Retour en haut